Haut de page

Contenu

La conquête de l’Aiguille

publié le 30 avril 2008 (modifié le 7 mai 2008)

 

Le vendredi 24 juin 1955 : l’Aiguille est enfin conquise

Le téléphérique de L’Aiguille du Midi transporte ses premiers passagers officiels le 24 juin 1955.

À cette date le téléphérique cumule les records :

  • le plus haut avec 3 791 m et le plus long sans pylône avec 2 869 m en une portée ;
  • le plus gros avec des cabines de 80 et 50 places et le plus rapide à près de 40 km/h ;
  • le plus puissant avec 4 moteurs cumulant 670 CV.
jpg - 40.1 ko
Aménagement général des deux pitons (après 1966)
(droits réservés)

L’aménagement des pitons du sommet

À la mise en service, seul le niveau de la gare d’arrivée (3 791 m) était aménagé :

  • la gare d’arrivée au piton nord ;
  • la passerelle d’accès au piton sud ;
  • les galeries de cheminement au sein du piton sud,
    • soit vers le « balcon du Mont-Blanc » (aire de point de vue),
    • soit vers la plateforme d’accès à l’arête de la Vallée Blanche.

Le sommet du piton sud sera accessible, bien plus tard, par un ascenseur de 73 m qui desservira la plateforme où est maintenant installée l’antenne de radio-télévision.

La côte de 3 842 m sera alors atteinte.

C’est le vendredi 9 septembre 1966 que ces travaux seront inaugurés.

 
 

Pied de page