La jonction

publié le 22 octobre 2007 (modifié le 9 janvier 2008)

 

Le 30 octobre 1990, l’équipe anglaise fore un trou de sonde à l’horizontale qui rejoint le chantier français à 20h 25.
C’est une première jonction de ... 5 cm de diamètre dans le tunnel de service. Cela a permis de vérifier la précision des tunneliers qui n’ont dévié que de 5,8 cm dans l’axe vertical et de 35,8 cm dans l’axe horizontal pour un parcours de près de 38 000 mètres.

4114-4b6352jonp9_cle1b913d.jpg
4114-4b6352jonp9_cle1b913d.jpg
La sonde, partie du chantier anglais, débouche sur le chantier français (document QA Photos)

Le 1er décembre 1990, à 12h.12, les marteaux piqueurs dégagent un trou suffisant pour que Philippe Cozette et Robert Graham Fagg échangent une poignée de mains et les drapeaux de leur pays.

4115-0voautomwjy_cle1d945c.jpg
4115-0voautomwjy_cle1d945c.jpg
Robert Graham Fagg et Philippe Cozette le 01/12/1990 (photo QA photos)

Le 23 mai 1991 : jonction du tunnel ferroviaire nord.
Le 28 juin 1991 : jonction du tunnel ferroviaire sud

Dans ces deux cas, le tunnelier britannique a été dévié vers le bas, enterré et bétonné avant que le tunnelier français débouche dans la galerie creusée côté anglais. De 1990 à 1994, sont réalisés la pose des voies ferrées, la ventilation, la communication, la signalisation et les systèmes de sécurité.

4116-w5e6a0sm8qu_cle1b1e9d.jpg
4116-w5e6a0sm8qu_cle1b1e9d.jpg
Principe de l’enterrement d’un tunnelier pour finir la jonction (document Eurotunnel / TLM)

 
En savoir plus


Télécharger :