La proposition

publié le 8 juillet 2008 (modifié le 18 août 2008)

 
La consultation du côté des Entreprises
Elaboration de la proposition

Élaboration des propositions

Le quantitatif des hommes, des matériels, des équipements, des matériaux, établi à la suite des études précédentes pour la solution de base et pour chaque variante, est complété par la liste des coûts de chacun d’entre eux, spécifiques à l’entreprise.

Il permet de déterminer le prix "sec" des travaux, dans chacune des solutions.

Ce prix sec doit être majoré pour être complété par :

  • le coefficient de frais généraux, pour couvrir tous les éléments de l’administration de l’entreprise ;
  • un pourcentage pour couvrir le coût des aléas et imprévus, qui existent toujours ;
  • la marge que souhaite faire l’entreprise sur ce chantier, indispensable en particulier pour permettre les investissements de l’entreprise.

On obtient ainsi le prix global, hors taxes, à proposer .

Il faut alors le décomposer suivant le bordereau de prix et le cadre de détail estimatif définis dans le cahier des charges. Les quantités d’hommes/mois et de tonnes de ciment ou de ferraille vont ainsi être transposées en m3 de béton et en longueur de tuyaux.

Certaines entreprises ont aussi l’art de tenir compte, pour établir les prix unitaires à proposer, des natures d’ouvrages dont les quantités ont des chances d’être modifiées, en les majorant ou les minorant suivant le contexte.

Le coefficient d’aléas et imprévus, et la marge, permettent d’ajuster le prix proposé en fonction de l’intérêt de l’opération pour l’entreprise et de la situation de la concurrence.

Il est également prudent, pour l’entreprise, d’apprécier la marge de manœuvre qu’elle se donne au cas où le client, directement ou par l’intermédiaire du maître d’œuvre, lui demanderait une adaptation de son offre, ou un rabais.

Si la décision de répondre est confirmée, le dossier de proposition est alors constitué, en y joignant tous les documents techniques, financiers et administratifs demandés dans la consultation, en particulier ceux certifiant les compétences de l’entreprise et que celle-ci est en règle vis-à-vis des organismes sociaux.

Cette description, simplifiée, de la préparation d’une offre montre sa complexité. Cela explique que, dès que l’entreprise a une certaine taille, une équipe y soit spécialisée dans le suivi des consultations lancées et la préparation des réponses à celles-ci.

Bon nombre d’entreprises ont aussi un manuel de procédures spécifique, plus ou moins complet et plus ou moins formalisé, qui donne la démarche à suivre pour l’étude du dossier et la préparation des propositions. En effet, le contexte est différent pour chaque entreprise suivant sa dimension et sa spécialité.