La sécurité au coeur de l’ouvrage

publié le 19 octobre 2007 (modifié le 16 septembre 2008)

 

263-k8tsfp8f0et_cle2cfab8.jpg
263-k8tsfp8f0et_cle2cfab8.jpg
Schéma d’intervention en cas d’incendie (Cofiroute)

La circulation dans le tunnel est plus sûre. La surveillance des incidents est renforcée et des refuges étanches et sorties de secours jalonnent le tunnel.

Plus fluide, la circulation dans le tunnel est aussi plus sûre. La vitesse est limitée à 70 km/h. Au moindre risque d’encombrement, l’accès au tunnel sera régulé par la fermeture des barrières de péage situées aux entrées.

Le système DAI-DIVA (Détection Automatique d’Incidents-Détection Instantanée de Véhicules Arrêtés), via un réseau de caméras installées tous les 100 m dans le tunnel Est, signalera au poste de contrôle de Rueil-Malmaison, dans un délai de 10 secondes tout incident ou toute anomalie de circulation. Les automobilistes seront alertés en moins de 30 secondes par des panneaux d’information situés tous les 400 m. Des feux de signalisation neutraliseront la circulation sur la voie concernée.
Le tunnel est jalonné tous les 200 m de refuges étanches et pressurisés accueillant une centaine de personnes. Dans chaque refuge, un escalier de communication fait accéder au niveau superposé du tunnel.

L’absence de poids lourds, cause de la plupart des incendies, augmente la sécurité du tunnel. Alors qu’une voiture en feu ne dégage environ que 10 m3/s de fumée, le système de désenfumage du tunnel Est permet une extraction des fumées de 130 m3 par seconde. Les fumées sont poussées dans le sens de la circulation et aspirées par des trappes situées à un maximum de 400 m en aval. Ainsi, elles ne gêneront pas les automobilistes arrêtés.

Selon la gravité de l’accident, les secours accèderont soit par l’un des 13 puits, équipés d’ascenseurs et d’escaliers qui relient la surface au tunnel tous les kilomètres, soit par la bande d’urgence, soit par l’autre niveau de circulation.

En savoir plus


Télécharger :