La signalisation maritime

 

 

Pour illustrer la construction d’un tel phare et montrer ce qu’était la vie de ses gardiens, nous avons choisi le phare d’Ar Men, au large de l’île-de-Sein, là où Manche et Atlantique se rencontrent et génèrent de très forts courants.

Par évidence, un phare en pleine mer a pour mission de signaler des récifs, très souvent à fleur d’eau et, de ce fait, il est très peu accessible pour les constructeurs. Pour peu que ce phare se situe dans une zone de très fort courant, sa construction devient presque impossible. Malgré tout, ingénieurs et ouvriers des Phares et Balises ont montré qu’ils pouvaient réaliser l’impossible.