ACTUALITÉS
 

La vanne anti-crue du canal de "Joinville – Saint-Maur"

publié le 8 février 2021 (modifié le 9 février 2021)

Ce samedi 6 février 2021, la nouvelle vanne anti-crue de l’écluse de Saint-Maur (Val-de-Marne) a été activée, pour la première fois depuis sa remise en service.

Depuis sa construction dans les années 30, l’aménagement a été utilisé de manière continue jusqu’en 2000. La vanne construite en 1933, devenue trop vétuste, n’avait alors plus été actionnée. Après les crues de 2016, qui ont démontré la vulnérabilité du territoire francilien, la décision prise de restaurer cet ouvrage de protection a pleinement démontré sa pertinence ce 6 février.

Suite aux crues de 1910 et 1924, la dérivation de Saint-Maur est le premier aménagement mis en œuvre sur la Marne pour lutter contre les inondations, Les travaux réalisés dans les années 30 comprenaient l’élargissement du tunnel de Saint-Maur, construit sous Napoléon, l’aménagement du canal en aval du tunnel et la construction d’une écluse dans laquelle est implantée la vanne.

Schéma de fonctionnement ((c) Dpt 94)

Schéma de fonctionnement (© Dpt 94) (Pour agrandir le schéma "cliquer" dessus)

 
La vanne de l’écluse de Joinville/Saint-Maur permet, en cas de crue de la Marne, d’augmenter le débit s’écoulant par le canal pour éviter les débordements en amont de la rivière et sur la boucle de la Marne. il est possible en abaissant cette vanne selon une consigne précise, de réduire la hauteur d’eau de plusieurs dizaines de centimètres, voire jusqu’à 50-60 cm, dans les communes situées dans la boucle de Saint-Maur et en amont proche. En effet, l’eau qui arrive et s’apprête à emprunter la boucle de la Marne est attirée par un courant plus fort dans le canal qui relie l’amont et l’aval de cette boucle. L’eau se retrouve ainsi directement emmenée en aval, près de la confluence avec la Seine. Pour jouer sur la puissance du courant il suffit d’abaisser plus ou moins cette vanne clapet.

La nouvelle vanne clapet :

Construite en usine en France, à Cognac dès janvier 2017, elle a des dimensions impressionnantes (Haute de 6,8 m et large de 12 m) et ne pèse pas moins de 45 tonnes. Elle a été livrée en trois parties, au Port Bergeron à Villeneuve-St-Georges pour être assemblée et soudée puis acheminée sur site. Sa mise en place a été effectuée en octobre 2017 où les travaux préparatoires en génie civil ont nécessité 20 tonnes d’acier et 210 m3 de béton. Pendant les travaux il a été nécessaire de mettre à sec le bassin du 10 septembre au 15 octobre 2017 et d’interrompre la navigation.

Une nouvelle vanne anti-crue pour l’écluse de Joinville
© Département du Val-de-Marne - sur vimeo.com

Il s’agit d’un investissement de 3,6 millions d’euros, cofinancé par le département, l’Etat, la Métropole du Grand Paris, le Port autonome de Paris et les 15 communes qui en bénéficient.

Pour en savoir plus :