Laboratoires et organismes de contrôle

publié le 27 juin 2008 (modifié le 16 juillet 2008)

 

Au fur et à mesure que les ouvrages deviennent plus grands et plus complexes, et que la règlementation s’alourdit, des organismes d’expertise et de contrôle de plus en plus nombreux sont amenés à intervenir.

On trouve parmi eux les laboratoires qui analysent les produits et déterminent leurs caractéristiques : agrégats, aciers, bitumes, ciments, etc.

Y figurent aussi les organismes de contrôle, qui vérifient, et maintenant certifient, la conformité des calculs et des plans aux exigences réglementaires.

S’y ajoutent des organismes spécialisés pour des caractéristiques particulières :

  • manège de fatigue au LCPC de Nantes pour la résistance des câbles de téléphériques ou de ponts supendus ;
  • soufflerie à Meudon pour le comportement d’un grand pont dans les vents violents, tels le Pont de Normandie ou le Viaduc de Millau ;
  • étude en bassin (Laboratoires de Chatou ou de Grenoble) sur modèle réduit du comportement d’un ouvrage hydraulique en période de crues, ou pour l’écoulement des eaux à la sortie d’un ouvrage de restitution des eaux d’un barrage ;
  • etc.

Et cette énumération est loin d’être exhaustive.