Le cantonnier chef

publié le 12 novembre 2007 (modifié le 26 février 2008)

 

La maison du conducteur au pont-canal de Briare - Le vieux pont suspendu sur le Var à Malaussène dans les Alpes Maritimes
La maison du conducteur au pont-canal de Briare - Le vieux pont suspendu sur le Var à Malaussène dans les Alpes Maritimes
(photos ASCO-TP)

Le Cantonnier chef ou contrôleur des travaux publics de l’État

Le cantonnier chef de 1839 était choisi parmi les cantonniers qui se sont distingués par leur zèle, leur bonne conduite et leur intelligence.
Ce n’est qu’à partir de 1882 qu’il doit savoir lire et écrire.

Le contrôleur des TPE d’aujourd’hui est recruté par un concours ouvert aux candidats titulaires du baccalauréat
Il y a loin ded l’un à l’autre !

Origine : 1835, création du titre Cantonnier chef

  • 1835 : La Direction Générale des ponts et chaussées transmet aux Préfets le nouveau règlement pour le service des cantonniers employés à l’entretien des routes. La circulaire n° 3 du 18 Février qui accompagne ce document précise que :
    • "Parmi les dispositions nouvelles que renferme le règlement, vous remarquerez celle qui a pour objet la création d’une classe supérieure de cantonniers, sous le titre de cantonniers chefs...".
    • Cette création fournira le moyen d’exercer (...) une surveillance plus efficace et d’exciter le zèle des simples cantonniers et de récompenser ceux qui se distingueront par leur activité, par leur intelligence et par une bonne conduite soutenue.

Évolution : Du cantonnier chef au conducteur de chantier

  • Les conducteurs chefs avaient un canton de route à surveiller moins long que celui des autres cantonniers mais ils devaient comme eux "mettre la main à l’œuvre et donner le modèle de l’assiduité et du bon travail".
  • 1939 : La circulaire ministérielle B.11 du 8 Février précise qu’en aucun cas, les cantonniers chefs des Routes Nationales ne devront désormais être astreints à effectuer les travaux manuels d’entretien d’un canton, même de longueur réduite.
  • 1944 : Le titre de chef cantonnier est substitué à celui de cantonnier chef.
  • 1947 : L’appellation de chef cantonnier est remplacé par celle de conducteur de chantier des ponts et chaussées.

Aujourd’hui : Du conducteur au contrôleur des TPE

  • 1961 : Les conducteurs de chantier des ponts et chaussées deviennent conducteur des Travaux Publics de l’État.
  • 1988 : Un décret du 21 Avril supprime le recrutement des conducteurs des travaux publics de l’État et crée le corps des contrôleurs des travaux publics de l’État. Le nouveau corps est alors classé dans la catégorie B des fonctionnaires de l’État et comporte un grade de contrôleur principal des TPE.

Références : C.VACANT, "Du cantonnier à l’ingénieur", Presses de l’ENPC Paris 2001.

Pour en savoir plus


Télécharger :