ACTUALITÉS
 

Le concours général : un prix d’excellence

publié le 8 juillet 2010 (modifié le 20 janvier 2019)

La deuxième partie du concours général des métiers "Travaux Publics" s’est déroulée du 17 au 21 juin 2010 au CFM-BTP de Saint-Quentin-en-Yvelines. Les lauréats des premier, deuxième et troisième prix on été invités à une cérémonie à Paris La Sorbonne le jeudi 8 juillet 2010.

Sorbonne_200x159_cle1f2a67.jpg
Sorbonne_200x159_cle1f2a67.jpg
 

Le concours général distingue les meilleurs élèves des lycées d’enseignement général, technologique et professionnel. Cet examen évalue les candidats avec des épreuves plus exigeantes et plus longues que l’examen du baccalauréat. Il valorise des travaux qui peuvent servir de référence à l’ensemble des classes.
Le concours général est né en 1744 à l’université de Paris. Il a toujours suivi l’évolution de l’Éducation nationale et de la société.

 

Deux types de concours :

  • Le concours général des lycées qui s’adresse aux élèves de première et de terminale des lycées d’enseignement générales et technologiques publics et privés sous contrat. Le concours général des lycées comporte 36 disciplines différentes. Pour le secteur de la construction (BTP) il s’agit du concours général « Génie civil » créé en 1981.
  • Le concours général des métiers qui est dédié aux élèves de terminale des lycées d’enseignement professionnel publics et privés sous contrat mais aussi aux apprentis en année terminale de formation en centre de formation d’apprentis. Le concours général des métiers concerne 18 spécialités de baccalauréats professionnels. Pour le secteur de la construction (TP), il s’agit du concours général des métiers « Travaux publics » crée en 1996.

Pour en savoir plus, sur le site éduscol

Le concours général des métiers des Travaux Publics, comme les autres spécialités, repose sur une épreuve en deux parties disjointes dans le temps :

  • La première partie (écrite) se déroule dans chaque académie. Elle conduit à la recherche de solutions compatibles avec une réalisation imposée et aboutit à l’élaboration de documents techniques ;
  • À l’issue de la première partie, les candidats retenus par le jury subissent la deuxième partie de l’épreuve, dite “finale”. Cette partie de l’épreuve est pratique. Elle s’appuie principalement sur une réalisation qui vise à apprécier les compétences des candidats pour :
    • le décodage et l’analyse des données opératoires,
    • la préparation des éléments nécessaires à la mise en œuvre d’une réalisation,
    • la mise en œuvre des moyens permettant la réalisation attendue,
    • la méthode de travail, l’application des règles de sécurité et l’esprit d’équipe.
    • le contrôle de conformité et la qualité de l’ouvrage fini (dimensions, aspect, forme...).

Chaque année, les ouvrages réalisés sont de véritables constructions qui restent et sont utilisées.

Session 2010 - Travaux Publics

La première partie porte sur la déviation de la commune de Saint-René près de Saint-Brieuc qui a nécessité la construction de routes, de ronds-points et de ponts. L’étude proposée aux candidats porte sur les travaux de la RD 782 (travaux de terrassement et d’assainissement, réalisation de chaussées et d’un pont-cadre pour la dérivation d’un ruisseau).