Le découpage

publié le 13 octobre 2007 (modifié le 14 novembre 2007)

 

Oxycoupage d'une semelle de poutre de pont. L'utilisation de trois chalumeaux simultanément permet de limiter la déformation de la tôle
Oxycoupage d’une semelle de poutre de pont. L’utilisation de trois chalumeaux simultanément permet de limiter la déformation de la tôle
(Baudin Chateauneuf - Droits réservés)

La première opération d’une séquence de fabrication est en général la préparation d’une ébauche, c’est-à-dire l’élément de métal destiné à être transformé par les opérations de mise en œuvre pour aboutir à la pièce désirée.

Il peut-être nécessaire de matérialiser sur le produit livré en grandes dimensions les dimensions du produit fini. C’est l’opération de traçage. Cette opération est de plus en plus entièrement pilotée par les machines à commande numérique.

Différentes techniques sont utilisées pour découper ensuite les pièces. On les classe en procédés mécaniques et en procédés thermiques.

Parmi les procédés de découpage mécaniques, on peut citer :

- le sciage ;
- le tronçonnage ;
- le cisaillage et le poinçonnage ;
- le découpage par jet d’eau.

Parmi les procédés de découpage thermiques, on peut citer :

- l’oxycoupage qui reste le procédé le plus courant pour les constructions ;
- le jet de plasma ;
- le laser.

Pour en savoir plus


Télécharger :