Le financement du chantier

publié le 20 novembre 2007 (modifié le 20 août 2009)

 

Versailles, le financement du chantier : un budget colossal

Vue du Château de Versailles vers 1668 par Pierre Patel
Vue du Château de Versailles vers 1668 par Pierre Patel
(détail, cliché RMN )

L’aspect financier du chantier demeure le domaine réservé du Roi et du surintendant des bâtiments.

C’est un budget colossal, placé sous le contrôle direct du Roi et du Surintendant qui a été engagé durant toute la période de la construction du Château de Versailles. Le relevé détaillé de toutes les dépenses durant toute la construction du château permet de suivre précisément, année par année, le montant des sommes engagées, et des acquisitions foncières du Roi. De manière générale, on estime le coût des châteaux de Versailles et du Trianon, de leurs jardins et de leurs aqueducs à 83 millions de livres soit approximativement 1.245 milliard d’euros et représente 40% du budget de la surintendance sous Louis XIV. Il faut souligner que ces dépenses colossales sont étalées sur 54 ans, mais ne comprennent pas toutes les dépenses liées au chantier.

Les travaux hydrauliques représentent le plus gros secteur avec 9 millions de livres. Les travaux de maçonnerie représentent 35% du budget, les travaux de terrassement et de jardinage 14%. Le reste du budget se répartissant entre les différents corps de métier. A cette somme il faut ajouter l’achat d’œuvres d’art, de meubles et d’argenterie, le total se chiffrant à plus de 100 millions de livres.