Le futur des machines

publié le 5 octobre 2007

 

Quelques prototypes d'engins du futur : tombereau, chargeuse, pelle en rétro, décapeuse
Quelques prototypes d’engins du futur : tombereau, chargeuse, pelle en rétro, décapeuse
(D.R. Caterpillar)

Ces vingt dernières années, les matériels de travaux publics ont connu un spectaculaire bond en avant. Un progrès qui devrait se poursuivre, voire s’amplifier, à l’avenir. À travers quelques grandes tendances qui se dessinent déjà aujourd’hui : automatisation et travail en réseau, machines « intelligentes », respect de l’environnement et sécurité accrus...

L’avenir des matériels de travaux publics est d’abord marqué au sceau des réseaux et de nouvelles avancées dans le domaine de la robotique. D’ici dix ou vingt ans, les différentes machines intervenant sur les chantiers seront ainsi connectées à des centres de contrôle aux multiples fonctions : grues à tour reliées aux bureaux d’études permettant par exemple d’anticiper sur les quantités de béton nécessaires, surveillance des matériels à distance...

L’autonomie des engins va également continuer de progresser : compacteurs robots sans conducteur pour les chantiers hors agglomération, matériels de démolition pilotés par télécommande, plates-formes autoélévatrices, nacelles et chariots élévateurs capables de reconnaître leur environnement, etc.

L’intervention humaine n’en disparaîtra pas pour autant, mais se déplacera vers des métiers plus qualifiés. En effet, le pilotage des machines se fera davantage en finesse, afin de s’adapter à des environnements complexes (chantiers urbains) et aux nombreuses fonctionnalités à mettre en oeuvre. Cette plus grande maniabilité permettra à la profession de se féminiser.

Une autre évolution majeure consistera en un respect accru de l’environnement. Les véhicules électriques et hybrides s’imposeront notamment pour les travaux en agglomération (minipelles, chargeuses compactes), ainsi que pour le transport des matériaux ; la voie fluviale, moins polluante, aura aussi son rôle à jouer. Le recyclage poursuivra son essor, qu’il s’agisse de centrales produisant des enrobés tièdes ou de recyclage à froid directement sur le site d’intervention.

Enfin, la sécurité des matériels continuera de s’améliorer sous diverses facettes. Ainsi les échafaudages seront-ils équipés de systèmes de sécurité intégrés, tandis que l’auscultation des engins à distance permettra d’anticiper sur d’éventuelles pannes et de procéder immédiatement aux réparations nécessaires.

Sur les dessins ci dessus le constructeur CATERPILLAR a bien voulu nous présenter de nouvelles formes qui pourraient être données aux machines du futur.