Le Génie ou l’arme savante

publié le 23 novembre 2007 (modifié le 13 mars 2008)

 

Le Génie, héritier de l’arme savante

 

Les sapeurs ont conduit les premières applications des techniques nouvelles.

Le Génie crée l’aérostation qui donnera naissance à l’Armée de l’air, ainsi que les premières unités de chemin de fer. Les frères Chappe, officiers du génie, conduisent les premières études de télégraphie aérienne. La première unité de « transmission » est créée en 1794 sous l’impulsion d’un sapeur : Carnot.

 
 

Pendant le premier Empire, les sapeurs écrivent leurs pages de gloire au siège de Dantzig, au passage de la Vistule en 1807, et de la Bérézina en 1812. À la fin de l’Empire apparaissent les premiers régiments du génie.

Au XXe siècle, les deux guerres mondiales se caractérisent en particulier par la guerre des mines en 1914-1918, la ligne Maginot et le retour de la fortification, l’appui à la guerre de mouvement avec les opérations de franchissement du Rhin a Spire Gamersheim en 1945.

Sources texte et photos : direction centrale du Génie - Ministère de la défense.