ACTUALITÉS
 

Le Grand Palais Ephémère

publié le 9 juin 2021 (modifié le 14 juin 2021)

Bâtiment provisoire de 10 000 m2, il s’est installé sur le Champ-de-Mars jusqu’à l’issue des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024.

Destiné à accueillir les grands évènements d’art, de mode et de sport, habituellement organisés dans la Nef du Grand Palais, pendant sa rénovation, il est implanté sur le site classé du Champ de Mars, devant le bâtiment de l’Ecole militaire dans l’axe de la Tour Eiffel. Il est en forme de croix de 140 x 140 m. C’est un espace de10.000 m2 qui pourra accueillir 9 000 personnes.

C’est à l’issue d’un appel d’offres commun à la RMN (Réunion des Musées Nationaux) et au Comité Olympique que l’appel d’offres fut remporté par un binôme pour assurer la conception, la construction, l’exploitation, le démontage et la remise en état du site : Wilmotte et Associés (l’architecte) et GL Events (le concessionnaire). L’un des aspects les plus remarquables de ce bâtiment éphémère réside dans le fait qu’il est démontable et pourra être reconstruit ailleurs pour une autre vie voire plus.

Pour agrandir l'image, "cliquer" dessus
Pour agrandir l’image, "cliquer" dessus

 
Il est érigé sur l’emplacement du Palais de l’Electricité construit pour l’exposition universelle de 1900. Sur 7 m de profondeur, le terrain du site est composé de remblais issus de la démolition de ces anciens bâtiments. En dessous, se trouve une couche de marnes relativement liquides. Des fondations profondes ont donc été choisies sous formes de micropieux qui descendent à 14 m de profondeur et supportent des poteaux espacés de 7,5 m les uns des autres. Une fois le bâtiment démonté, les pieux resteront en place à 1 m sous la surface du sol fini, complétant ainsi les nombreuses fondations et ruines d’anciens bâtiments des précédentes expositions universelles.

Pour agrandir l'image, "cliquer" dessus
Pour agrandir l’image, "cliquer" dessus

Début septembre 2020, le premier portique diagonal de 65 m de porté est levé, liaisonné sur une tour d’étaiement provisoire. Une fois les 4 portiques diagonaux et la clé de voûte mis en place, les arcs des ailes est ouest ont été assemblés au sol avant d’être levés et déployés.
 
Le premier challenge revient à l’ingénierie structure, car la branche située dans l’axe du Champs-de-Mars mesure 80 m de long avec des arches de 33 m de portées. Les deux branches de l’axe nord-sud devant l’École militaires, de part et d’autre de la nef centrale sont construites à l’aide d’arches de 51 m de largeur. Au centre se trouve une nef soutenue par 4 arches de 61 m de portée. Il n’y a aucun poteau ni élément structurel à l’intérieur. La hauteur de 20 mètres a été strictement limitée aux besoins de l’exploitation future.

La structure porteuse est réalisée à l’aide d’arcs en bois. Cette structure bois a nécessité 1 500 m3 d’épicéa européen assemblés en lamellé collé, pour la réalisation de ces pièces cintrées d’une grande technicité. Elle a été réalisée et pré-assemblée en atelier par l’entreprise alsacienne spécialisée Mathis, créée en 1809. Elle a ensuite été livrée (au total, 38 semi-remorques de 19 m de longueur et 4 m de haut ont été nécessaires) sous forme de modules assemblés à plat sur le chantier puis érigée aux moyens d’engins de levage. Ce sont, au total, 44 arches monumentales qui ont été assemblées sur place en 3 mois tout en respectant les délais prévus.

La structure est recouverte d’un PVC opaque en toiture afin de pouvoir gérer la lumière intérieure en fonction des évènements. En revanche, sur les flancs, c’est un matériau transparent, l’ETFE, qui est utilisé, pour ne pas masquer l’identité bois de la structure. L’ETFE ou éthylène tétrafluoréthylène, est beaucoup plus léger que le verre, peut se cintrer et supporte jusqu’à 400 fois son poids. Son coût est bien inférieur au verre et il transmet la lumière avec une très grande efficacité. L’isolation sonore vers l’extérieur est prévue pour garantir la quiétude des riverains grâce à une double peau, et le traitement acoustique à l’intérieur doit permettre le respect des sons.

Réalisé de manière modulaire ce bâtiment sera, une fois démonté, stocké par son propriétaire le groupe GL Events. De part cette modularité les 4 nefs sont utilisables séparément pour s’adapter à la taille de projets éventuellement différents.

Caractéristiques principales :
• Longueur branche principale : 145 m
• Longueur branche secondaire : 140 m
• Grande largeur : 51 m
• Petite largeur : 33 m
• Hauteur du bâtiment : 20 m
• Hauteur sous voûte intérieure : 16,5 m
• Superficie : 10 000 m2
Focus sur les matériaux :
• 44 Arches en bois lamellé-collé (1 500 m3 de bois)
• Double peau en bois et laine de verre
• Peau extérieure en éthylène tétrafluoroéthylène
• Parois du socle de 3,7 m de hauteur en béton matricé
• Tympans de l’entrée principale et donnant sur la tour Eiffel en verre
Engins de chantier :
• 2 grues 90 tonnes
• 6 nacelles de 25 mètres
• 2 nacelles de 16 mètres
• 1 grue mobile de construction pour la pose des butons et assemblages
• 38 transports exceptionnels
Maître d’ouvrage :
• Réunion des musées nationaux (RMN)
Concessionnaire
• GL Events Venues
Équipe de maîtrise d’œuvre :
• Architecte de conception : WILMOTTE & ASSOCIÉS
• BET TCE / Économiste de la construction : Chabannes Ingénierie
• Acousticien : Cabinet Lamoureux
• Bureau de contrôle / SPS : SOCOTEC
• Préventionniste incendie : CSD
Entreprise principale :
• Mathis