Le musée Hydr’élec

publié le 2 octobre 2007 (modifié le 12 juin 2008)

 

Installé par EDF à proximité des usines de la Romanche, Hydr’élec, centre d’information et musée, explique le fonctionnement de cette Station de Transfert d’Energie par Pompage et retraçe l’histoire de l’hydroélectricité. C’est aussi un centre de documentation.

Musée Hydr'élec et centrale
Musée Hydr’élec et centrale
(Art & Technique)

Les formes du Centre d’Information Hydr’élec se découpent sur le fond de la centrale de Grand’Maison. La proximité de cette puissante réalisation hydraulique au cœur de l’Oisans a incité EDF à créer un centre d’information qui est aussi un musée et un conservatoire de machines anciennes.

La partie musée retrace 2 000 ans d’histoire de l’hydroénergie puisque l’idée d’utiliser la force motrice de l’eau remonte à l’Antiquité. Elle présente l’évolution des machines depuis la roue de moulin jusqu’aux stations actuelles de transfert d’énergie par pompage.
Certaines maquettes anciennes sont un dépôt permanent du Centre National des Arts et Métiers.

Une baie vitrée offre un panorama de la retenue inférieure et des superstructures de la centrale. Des bornes interactives, des maquettes et des animations expliquent le fonctionnement des installations où, en heures creuses, l’eau du barrage aval est pompée vers la retenue amont pour être turbinée aux heures de pointe.
Cette visite virtuelle remplace les visites réelles de l’usine qui ont été interdites au public depuis la mise en exploitation.

Dans une salle de cinéma qui sert aussi de centre de documentation, les visiteurs peuvent visionner différents films. Nombre d’entre eux illustrent la construction de la centrale de façon parfois technique, d’autres abordent la sécurité, l’histoire ou encore la technologie.

Le passage de l’énergie hydraulique à l’énergie électrique est le thème d’un parcours plus technique qui évoque les premiers temps de la houille blanche dans les Alpes perçue au travers des machines qui équipaient alors les centrales hydroélectriques : turbines, dynamos, disjoncteurs, alternateurs, transformateurs.

Enfin en 2002, une salle a accueilli l’exposition "Gens des barrages" : de grandes photographies d’hommes au travail ainsi que la présentation des visites décennales des barrages. Ce musée est ouvert toute l’année et d’accès gratuit.