Le phare du Créac’h

publié le 15 octobre 2007 (modifié le 25 octobre 2010)

 


Le phare du Créac’h

3141-dmbsbcblwgb_cle183496.jpg
3141-dmbsbcblwgb_cle183496.jpg
(Photo : Plisson -Dam)

Construit sur l’île d’Ouessant en 1863, ce phare, haut de 55m, est le plus puissant d’Europe avec une portée de 32 milles grâce à ses lampes de 2000 watts au iodure métallique. Il est visible (lueur des éclats) à 69 kms. La disposition de ses quatre lentilles sur deux niveaux est unique en son genre.

La décision de construire, en 1859 le phare du CREAC’H fut prise "afin de permettre de reconnaître, sans confusion possible, les deux pointes par lesquelles on peut doubler l’île" (Ouessant).

Allumé en 1863, électrifié en 1888, doté d’un feu-éclair en 1901 et de lampes au xénon en 1971, le CREAC’H qui signifie "promontoire" en breton est l’un des phares les plus puissants du monde.

À son sommet a été installé en 1987 un système d’éclairage pour empêcher les oiseaux migrateurs de s’y heurter. Depuis 1988, il abrite à ses pieds, dans son ancienne centrale électrique, un très beau musée des phares et balises (mentionné dans le site www.ouessant.org/)

Date de construction : 1863
Hauteur : 54,80 m au-dessus du sol (75 m au-dessus des hautes mers)
Portée : 32 milles
Intensité : 20 millions de candelas
Rythme : 2 éclats blancs toutes les 10 secondes
Ses coordonnées géographiques sont : 48º 27’ 33" N - 05º 07’ 44" W
Il est gardé mais ne se visite pas.