Le phériphérique parisien

 

Le 25 avril 1973, le Premier ministre Pierre Messmer inaugurait le dernier tronçon du boulevard périphérique parisien. Cet axe circulaire autour de la capitale est primordial pour les Franciliens. Il a été construit en grande partie sur l’emplacement des anciennes fortifications.
Cependant, le périphérique reste encore une fracture importante entre Paris et la banlieue proche.

Les dates de mise en service du "périph" parisien
Les dates de mise en service du "périph" parisien
© DR

Quelques chiffres

  • Les premiers plans datent des années 1940 et la construction a nécessité 17 ans de travaux (2 milliards de francs de l’époque) ;
  • Cet équipement, apparemment banal, est fréquenté par 1,3 million de véhicules chaque jour. C’est la voie de circulation la plus fréquentée d’Europe ;
  • Les 120 hectares de chaussée s’étalent sur 35,04 km de longueur ;
  • Pour accéder à tous les secteurs de la capitale, 38 portes ont été réalisées ;
  • Sur le périhérique on dénombre 253 ouvrages de franchissement (105 passages inférieurs et 148 passages supérieus) dont 9 grands ponts ;
  • Il compte 32 tunnels (2 de plus de 500m de long, 7 de plus de 300m et 23 de plus de 100m) ;
  • Il comporte 110 km de glissière de sécurité ;
  • La surface des mur anti-bruit est d’environ 40 000 m2
  • L’éclairage est assuré par 38 490 sources lumineuses ;
  • Pour la surveillance, 112 caméras ont été installées ;
  • En cas de difficultés, 166 bornes d’appel sont disponibles ;
  • Il est équipé de 7 500 capteurs et 326 panneaux à messages variables ;
  • Plus de 300 km de câblage sont utilisés ;
  • La vitesse est limitée à 80 km/h (elle devrait passer à 70 km/h avant l’été 2013) ;
  • La priorité est au rentrant (application de la priorité à droite) ;
  • Chaque année, 164 policiers et 8 véhicules effectuent en moyenne 5400 interventions.

Pour lutter contre la pollution, les projets se multiplient pour le recouvrir, tout ou en partie.

Dans le cadre du 40ème anniversaire, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de Paris (CAUE) offrait une occasion originale de jeter un regard curieux sur cet important équipement d’Ile-de-France. Des visites du périphérique, de porte à porte, eurent lieu les 26 mai, 15 juin et 22 juin 2013. Les participants embarquèrent porte d’Orléans, pour une visite en car de 3 heures, ponctuée d’arrêts.

Vidéos