Le pourquoi du viaduc de Meaux

publié le 27 septembre 2007 (modifié le 11 juin 2008)

 

Vue aérienne de la déviation sud-ouest de Meaux

Pourquoi le viaduc ?

Le franchissement de la vallée de la Marne à Meaux
L’opération "déviation sud-ouest de Meaux"

Située dans un méandre de la Marne, à 40 km à l’Est de Paris, la ville de Meaux, sous-préfecture du département de Seine-et-Marne, bénéficie d’une situation géographique privilégiée qui l’a conduite à être, dès l’antiquité, un carrefour important. Aujourd’hui encore, plusieurs itinéraires de transit, chargés d’un fort trafic, convergent vers le centre de la ville de Meaux : la RN 3 d’ouest en Est, la RN 330 au nord-ouest, la RN 36 au sud. Il en résulte inévitablement, aux heures de pointe, des conditions de circulation difficiles.

Pour remédier à cette asphyxie croissante du centre-ville de Meaux, un projet de grand contournement routier de la ville, reliant la RN 36 au sud à la RN 3 à l’est en contournant l’agglomération par l’ouest, a vu le jour, grâce à la volonté commune de quatre co-financeurs ( État, Région &Icircle-de-France, département de Seine-et-Marne. ville de Meaux). La réalisation de ce contournement s’inscrit dans le cadre des XIe et XIIe contrats de Plan État-Région, et devrait être achevée à l’horizon 2004.

Il est estimé que la réalisation de ce projet délestera la ville de Meaux de quelque 3 000 véhicules à l’heure de pointe, avec pour conséquences des nuisances réduites et une sécurité accrue pour usagers et riverains. La déviation sud-ouest de Meaux est le tronçon de ce grand contournement qui est réalisé sous la maîtrise d’ouvrage de l’État. Il s’agit d’une section autoroutière à 2x2 voies, élargissable à 2x3 voies, d’une longueur d’environ 6 kilomètres, devant relier l’autoroute Al4 au sud de Meaux à hauteur de la commune de Quincy-Voisins, à la RD 5 sur la commune de Villenoy, à l’ouest de la Marne.