ACTUALITÉS
 

Le premier pont en béton armé du monde en péril

publié le 20 mai 2021 (modifié le 4 juin 2021)

La passerelle construite sur les douves du château de Chazelet dans l’Indre a subi les contraintes du temps sans véritables travaux de maintenance depuis 1875 et il est urgent de la restaurer.

Dans les années 1860, l’architecte Alfred Dauvergne travailla à moderniser l’ancien château du XVe siècle. Le propriétaire de l’époque, le comte Taupinart de Tilière, souhaitait construire un pont supplémentaire sur les douves. Dauvergne proposa un pont métallique mais le propriétaire choisit de lui faire réaliser un pont en ciment armé dont Joseph Monier venait de déposer le brevet d’invention. Monier vint donc en 1875, réaliser à Chazelet ce qui fut le premier pont "multi-poutre" de 13,80m de portée et d’une largeur de 4,25m réalisé en béton armé au monde.

Photos : © Christian Tridon, le 13 mai 2021
"Cliquer" sur l'image pour voir le détail d'une poutre
"Cliquer" sur l’image pour voir le détail d’une poutre

 
Ce pont est orné d’un garde-corps en faux bois ciment qui a également souffert du temps. C’est la mise sur le marché du ciment Portland et le développement de la sidérurgie qui avaient permis le développement de cette architecture nouvelle de la seconde moitié du XIXe siècle.

"cliquer" sur l'image pour voir le détail d'une partie érodée
"cliquer" sur l’image pour voir le détail d’une partie érodée

 
Ce pont, partie prenante du château lui-même, est classé dans l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis le 26 octobre 1927. Témoin de l’histoire du matériau béton armé, il nous semble très important de le restaurer avant qu’il ne tombe en ruine. C’est donc un véritable appel qui est lancé, plus particulièrement aux cimentiers, pour la remise en état d’un ouvrage du patrimoine génie civil.

Pour en savoir plus :