Le rail d’Ouessant

 

 

Exemple d’un balisage moderne

L'épave de l'Amoco-Cadiz
L’épave de l’Amoco-Cadiz
(photo Alphonse Arzel)

Le 16 mars 1978 est une date tragique pour la navigation maritime et pour la Bretagne. C’est la date du naufrage du pétrolier Amoco-Cadiz qui, en s’échouant sur les rochers de Portsall, à la pointe Bretagne, a laissé échapper sa cargaison, 227 000 tonnes de pétrole brut, polluant 360 kms de côtes.

À la suite de cette catastrophe écologique, il a été décidé de modifier la circulation existante des navires en Manche en créant un "Dispositif de Séparation de Trafic" (DST), composé de 3 véritables autoroutes qui constituent ce qu’on appelle communément "le rail d’Ouessant ".
Ce DST a été mis en service en 1980, son objectif étant de contraindre les navires "montants" transportant des hydrocarbures et des substances dangereuses a emprunter une route située plus au large des côtes.
Le 16 mars 1978 est une date tragique pour la navigation maritime et pour la Bretagne. C’est la date du naufrage du pétrolier Amoco-Cadiz qui, en s’échouant sur les rochers de Portsall, à la pointe Bretagne, a laissé échapper sa cargaison, 227 000 tonnes de pétrole brut, polluant 360 kms de côtes.