Le réseau technique du ministère

publié le 17 juin 2011 (modifié le 30 décembre 2013)

Le réseau technique et scientifique du ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement, pris au sens large, comprend des organismes de recherche qui lui sont propres, ainsi que établissements publics placés sous sa tutelle.

  • IFSTTAR l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (IFSTTAR), établissement placé sous la double tutelle du Ministère en charge du développement durable et du Ministère de la Recherche et qui regroupe depuis le 1er janvier 2011 l’ancien Laboratoire Central des Ponts et chaussées (LCPC) et l’ancien Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité (INRETS) ;
  • Le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA), établissement public créé le 1er janvier 2014 et placé sous la tutelle conjointe des ministres chargés du développement durable, de l’urbanisme et des transports. Ce nouvel établissement public fusionne les huit centres d’études techniques de l’équipement (CETE), le service d’études sur les transports, les routes et leurs aménagements (SETRA), le centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques (CERTU), et le centre d’études techniques, maritimes et fluviales (CETMEF) ;
  • le Centre d’études des Tunnels (CETU) ;
  • le Service central des remontées mécaniques et des transports guidés STRMTG) ;
  • le Service technique du transport aérien (STAC) ;
  • le Service technique de l’énergie électrique et des grands barrages et de l’hydraulique (STEEGBH).

D’autres ministères et organismes interviennent aussi dans le domaine des Travaux Publics, comme le BRGM, Bureau de Recherches Géologiques et Minières.

L’institut de recherche en sciences et technologies pour l’environnement (IRSTEA) est un organisme de recherche placé sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture. Il est spécialisé en sciences et technologies pour l’environnement. Il fonde sa stratégie sur une double compétence dans les domaines de l’eau et des agro procédés.