Le Sétra, de Bagneux à Sourdun

publié le 18 juillet 2012 (modifié le 19 juillet 2012)

 

Setra_Sourdun_480x248_cle6cbfc6-1.jpg
Setra_Sourdun_480x248_cle6cbfc6-1.jpg
 

Le Sétra dispose aujourd’hui de trois bâtiments sur le site de Sourdun. Le CETE Île-de-France disposera d’un bâtiment, actuellement en travaux.
Sur une partie du site est également implanté l’internat d’excellence de l’académie de Créteil qui accueille 500 élèves à la rentrée 2012.

 

Setra_Entree-Accuei_480x199_cle2dd917.jpg
Setra_Entree-Accuei_480x199_cle2dd917.jpg
Sétra : Entrée et Accueil à Sourdun

Le contexte du transfert

La décision de transfert est une des conséquences de la politique nationale de redéploiement des implantations territoriales des armées qui a été mise en oeuvre ces années dernières. Le village de Sourdun, situé à l’extrémité est de la Seine-et-Marne, dans le Provinois, était jusqu’alors l’hôte du 2e régiment de Hussards, avec un effectif de l’ordre de 900 militaires et civils. Au cours de l’été 2009, ce régiment déménagea soudainement pour Haguenau, abandonnant 55 hectares construits et aménagés, et faisant craindre du même coup une dépression économique dans cette zone située aux confins de l’Île-de-France.

Peut-être parce que les questions d’aménagement du territoire lui sont consubstantielles, notre ministère a été choisi pour participer aux compensations que le gouvernement entendait offrir aux collectivités locales. Le Sétra avec ses 300 agents, puis le LREP (Laboratoire Régional de l’Est Parisien) de Melun, avec 50 agents, furent tour à tour choisis pour occuper l’espace laissé vide par la Défense. Parallèlement, le ministère de l’Éducation nationale rivalisait d’ambition en décidant d’implanter son premier internat d’excellence dans cette ancienne caserne. Une sorte de version XXIe siècle des « hussards noirs de la République aux côtés des experts de l’Équipement.

Dans ce contexte, le Sétra s’est finalement installé dans ses nouveaux locaux, fin décembre 2011, soit près d’un an après la date initialement annoncée. Ce fut également l’occasion pour lui de changer de directeur, passant de Philippe Redoulez à Eric Le Guern.

 

Christian Després,
Ingénieur en Chef des Ponts, des Eaux et Forêts