Le Sétra et l’histoire tourmentée des autoroutes

publié le 28 août 2014

Un nouvel ouvrage de Christian Després qui contribue à la conservation de la mémoire du Sétra qui fut emblématique de l’efficacité publique.

L’histoire du SETRA, le service d’études techniques des routes et autoroutes, avec le recul, peut être vue comme celle de la réussite d’une politique publique, ou encore, comme la démonstration de la capacité de l’état à atteindre ses objectifs quand il sait s’en donner les moyens. En cela, l’intérêt de cette histoire est de nature à intéresser un public qui va bien au-delà de ceux qui en ont été d’une manière ou d’une autre les acteurs ou les témoins. Pourtant, si aujourd’hui notre pays peut être fier de son de son réseau autoroutier, il est essentiel de rappeler que sa genèse n’est pas allée de soi. La conversion des dirigeants, voire d’une partie de la population à ces infrastructures d’un type nouveau fut émaillée d’une longue suite de tourments qui sont autant d’échos aux soubresauts politiques et sociaux que connut le XXe siècle.

ScreenShot011_480x317_cle68a677.jpg
ScreenShot011_480x317_cle68a677.jpg
 

La particularité de l’ouvrage de Christian Després est de nous proposer une double visite à rebours de ces différents épisodes : à grande et à petite échelle. Après un retour sur les cinq dernières décennies – avec le rôle clef de « l’équipement » qui donne naissance au SETRA – il évoque les balbutiements de l’après-guerre, la période singulière de l’Occupation, pour confiner à l’année 1918, quand fut créé le Service Central d’études Techniques (SCET), ancêtre du SETRA. Puis il s’efforce de reconstituer la vie du SETRA de l’intérieur, remettant en scène ceux qui l’ont fait vivre, rappelant ses œuvres collectives, évoquant ses incertitudes avec les annonces récurrentes de délocalisation dont il fut l’objet.

Le Sétra à Bagneux

Le départ du SETRA de Bagneux pour Sourdun, point d’orgue de l’aventure, fait l’objet d’une relation approfondie. Non seulement parce qu’il est encore à vif dans les mémoires, mais parce qu’il est intervenu symboliquement au moment de l’arrivée à maturité du programme autoroutier français, signant la fin d’une époque.

En conclusion, l’ouvrage ne fait que tenter d’entrevoir l’époque suivante, mais il nourrit l’espoir qu’elle sache tirer profit d’une mémoire ici rafraîchie.

L’auteur :

Christian Després est Ingénieur en Chef des Ponts, des Eaux et Forêts.
Il a été chargé du projet de délocalisation du SETRA à Sourdun, entre 2009 et 2012.

Le sommaire de l’ouvrage :

  • L’état moderne comme berceau
  • Généalogie du SETRA
  • La lente conversion de la France aux autoroutes
  • Le SETRA par ses oeuvres
  • Le SETRA par ceux qui l’ont fait vivre
  • La délocalisation
  • De Bagneux à Sourdun
  • L’époque des Hussards
  • Une page qui se tourne
  • Un nouveau départ
  • Voisinages
  • Présent pour l’avenir
  • Post-scriptum

Le bon de souscription :

L’ouvrage est édité par les Editions Presse des Ponts.

voir aussi du même auteur :