Le technicien supérieur

publié le 12 novembre 2007 (modifié le 26 février 2008)

 

Pour la première fois, les commis sont mentionnés dans l'organisation du service des Ponts et Chaussées en 1791 - 2 numéros du journal
Pour la première fois, les commis sont mentionnés dans l’organisation du service des Ponts et Chaussées en 1791 - 2 numéros du journal
(Archives départementales des Yvelines)

Le Technicien Supérieur de l’Équipement : les agents du service des Ponts & Chaussées ont évolués depuis le 18è siècle pour devenir de nos jours des techniciens supérieurs avec des responsabilités importantes.

Origine : loi relative aux Ponts et Chaussées (P&C) du 19 janvier 1791

  • XVIIIe siècle : aucun statut ne réglemente la situation des personnels d’exécution du service des Ponts & Chaussées constitué de copistes, écrivains, commis aux écritures, etc.
  • 1791 : la première loi relative aux Ponts & Chaussées prévoit dans son article "qu’il y aura [...] un premier commis et le nombre de commis nécessaire [...]"
  • 1804-1808 : les ingénieurs en chef doivent pourvoir aux frais de leur bureau et doivent avoir dans ces bureaux au moins un commis.
  • 1853 : les agents du service des P&C, au-dessous du grade de conducteur, prendront à l’avenir le titre d’employé secondaire des Ponts & Chaussées.

Évolution : le titre change au fil des décennies...

  • 1888 : un décret du 9 juin précise que les employés secondaires des Ponts et Chaussées (P&C) prendront, à l’avenir, le titre de commis des Ponts & Chaussées.
  • 1913 : un décret du 14 novembre stipule que les commis des Ponts et Chaussées prennent le titre d’Adjoints techniques des Ponts & Chaussées. Ce nouveau titre et les conditions de leur carrière deviennent insupportables aux adjoints techniques qui, après une lutte syndicale de plus de 12 ans, obtiennent la suppression de leur corps en 1961.
  • 1961 : les ex-adjoints techniques sont alors versés dans le corps des Techniciens des Travaux publics de l’État créé par le décret du 4 avril 1961.

Aujourd’hui : Technicien supérieur de l’Équipement

  • 1961 : le nouveau corps des techniciens comporte trois niveaux de grade :
    • le premier niveau comprend les assistants techniques,
    • les secrétaires techniques et les dessinateurs d’études,
    • le deuxième niveau les chefs de section,
    • le troisième niveau les chefs de section principaux.
  • 1970 : création de l’École des Techniciens des Travaux publics de l’État (ENTPE).
  • 1995 : création de l’emploi de chef de subdivision.
  • 1999 : le titre de Technicien disparaît pour être remplacé par celui de Technicien Supérieur de l’Équipement (TSE). Le nouveau corps comprend les grades de :
    • technicien supérieur,
    • technicien supérieur principal,
    • technicien supérieur en chef.

Références : C. Vacant, Du cantonnier à l’ingénieur, Presses de l’ENPC, Paris 2001