Le viaduc de l’Ourcq

publié le 10 décembre 2007

 

Vue depuis le canal de l'Ourcq - Lancement du tablier du viaduc en cours
Vue depuis le canal de l’Ourcq - Lancement du tablier du viaduc en cours
(photo FNTP)

Le lot n°19, long de 750 mètres, est situé en Seine et Marne, à peu près au centre du tronçon A. Ce tronçon s’étend sur 63 km entre Pomponne (77) et Verdilly (02).

Ce lot est composé du Viaduc de l’Ourcq et de ses remblais contigus associés.

Le Viaduc de l’Ourcq, long de 450 mètres, permet le franchissement de la vallée de l’Ourcq, zone humide écologiquement protégée classée en ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique). A plus de 30 mètres de hauteur , le viaduc surplombe cette vallée qui comprend la rivière Ourcq et ses deux bras morts, ainsi que le canal de l’Ourcq qui scinde le chantier en deux parties en raison de l’interdiction de son survol par des charges en phase travaux.

L’ouvrage repose sur 9 appuis, 7 piles intermédiaires et 2 culées d’accès , soient 8 travées continues dont les longueurs sont respectivement de 60 m entre piles et de 45 m entre piles et culées. Avec une déclivité de 35 ‰ sur un tiers de sa longueur, il est l’un des viaducs les plus pentus de la LGV Est européenne.

 

Vue depuis la culée Ouest - Tablier du viaduc de l'Ourcq lancé
Vue depuis la culée Ouest - Tablier du viaduc de l’Ourcq lancé
(photo FNTP)
Vue depuis la culée Ouest - Construction des piles et début du lancement
Vue depuis la culée Ouest - Construction des piles et début du lancement
(photo FNTP)