Les activités de loisirs

publié le 24 octobre 2007 (modifié le 14 janvier 2008)

&nbsp

Les loisirs représentent une part de plus en plus grande pour l'activité de la voie d'eau
Les loisirs représentent une part de plus en plus grande pour l’activité de la voie d’eau
(photos ASCO-TP & SETRA / Gérard Forquet)
Le port d'Avignon sur le Rhône
Le port d’Avignon sur le Rhône
(photo ASCO-TP)

Avec 5715 km de côtes et 8500 km de fleuves et de canaux navigables, la France est une formidable base nautique. Ajouté à cela un exceptionnel domaine maritime et fluvial, il y a là un potentiel exceptionnel pour inviter un public, encore insuffisamment informé, à venir en découvrir toutes les richesses.

La voie d’eau révèle un patrimoine très diversifié, tant paysager que bâti, le long de ses 6 700 km : canaux, écluses, réservoirs, barrages, ouvrages d’art, installations industrielles, habitations, mais aussi chemins de halage, plantations, espaces forestiers... Autant de témoignages d’une activité séculaire qui a façonné les paysages des régions traversées.

Ainsi de nombreux canaux, tels ceux de Bourgogne ou du Midi, construisent l’identité régionale. Certains sites sont d’ores et déjà des lieux touristiques majeurs comme le pont canal de Briare ou l’ascenseur à bateaux de Saint-Louis Arzviller sur le canal de la Marne au Rhin qui séduit 180 000 touristes par an.

Les écluses de Fonserannes sont même devenues, depuis deux ans, des lieux de théâtre d’été.

L’intérêt du public pour les abords de la voie d’eau a débouché sur la réhabilitation de nombreux chemins de halage, la mise en place d’une signalétique, la création de lieux de détente, de restauration, ou d’expositions, et de pistes cyclables le long des berges.

De nouveaux bateaux à passagers sont apparus sur le marché, offrant un haut niveau de confort, qu’il s’agisse de bateaux promenades ou d’hôtels flottants.

En savoir plus


Télécharger :