Les altiports

publié le 17 septembre 2007 (modifié le 17 décembre 2007)

 

Altiport de Courchevel
Altiport de Courchevel
(droits réservés par la DGAC)

Destinés à la desserte de régions accidentées dont le relief ne permet pas l’établissement d’un aérodrome de caractéristiques normales, les altiports sont conçus autour d’une section de piste à forte pente participant à l’accélération des avions au décollage et à leur décélération à l’atterrissage et ce de manière à réduire les longueurs nécessaires à l’un et à l’autre et permettre par suite qu’un aérodrome puisse trouver sa place sur ces différents sites.

Ainsi un altiport est-il au moins doté :

  • d’une section de piste à forte pente prolongée :
    • en partie supérieure, par une section à faible pente elle-même associée à une plate-forme sensiblement horizontale comprenant les aires d’attente et de stationnement ;
    • en partie inférieure, à une section de pente moins accusée permettant au pilote :
      • d’effectuer plus confortablement sa prise de contact à l’atterrissage ;
      • d’avoir une meilleure vision de l’extrémité de la piste en phase de roulement précédant le décollage ;
      • de limiter la longueur de piste nécessaire à une manœuvre d’accélération-arrêt en cas de panne d’un moteur pendant le décollage ;
  • d’une trouée unique s’appuyant elle-même sur l’extrémité basse de la bande associée à la piste.

En savoir plus


Télécharger :