Les bétons auto-nettoyants et dépolluants

publié le 11 novembre 2010

Eglise du Jubilé, Rome
Les bétons autonettoyants et les bétons dépolluants utilisent le principe de la photocatalyse
La photocatalyse est un phénomène naturel dans lequel une substance, appelée photocatalyseur, initie une réaction chimique sous l’action de la lumière.
Lors de la réaction le catalyseur n’est ni consommé, ni altéré. La réaction est donc pérenne.
Le photocatalyseur en utilisant l’énergie lumineuse, l’eau et l’oxygène de l’air, engendre la formation de molécules très réactives capables de décomposer par oxydo-réduction certaines substances organiques et inorganiques présentes dans l’atmosphère en composés inertes.
Le catalyseur généralement utilisé est le dioxyde de titane : TiO2

Les bétons autonettoyants fonctionnent selon ce principe :

  • action combinée de la lumière et du catalyseur,
  • dégradation par oxydation des composés organiques,
  • décollement des salissures organiques au contact du parement. Ils offrent une solution particulièrement adaptée pour maîtriser la pérennité esthétique des parements architectoniques en béton.

La photocatalyse permet aussi de réduire les impacts de la pollution atmosphérique en éliminant les molécules de polluants. En effet, le dioxyde de titane (TiO2) incorporé au béton transforme, sous l’action des ultraviolets, les oxydes d’azote (NOx) en composés azotés stables et non toxiques, élimine l’ozone et dégrade les composés organiques volatiles (COV).

Les bétons dépolluants sont donc particulièrement adaptés pour la réalisation d’ouvrages proches des axes routiers : écrans acoustiques, murs de soutènement, parements de tranchées couvertes, entrées de tunnels.


Télécharger :