Les fondations

publié le 27 septembre 2007 (modifié le 24 août 2011)

 

Garafiri (Guinée) : réalisation du barrage
Garafiri (Guinée) : réalisation du barrage
(DR. Coyne & Bellier)

La préparation des fondations est une étape essentielle du chantier. Pour les barrages en terre, le principal problème est celui de l’étanchéité, particulièrement dans le cas d’alluvions : il est alors nécessaire d’améliorer cette étanchéité en procédant à des injections.

On peut également être amené à dresser, dans les fondations mêmes, un mur destiné à stopper totalement ou partiellement les infiltrations. C’est une variante des injections, appelée la technique des parois moulées.

Pour les barrages en béton le rocher doit toujours être amélioré, parce qu’il n’est jamais tout à fait imperméable. De plus, les explosifs utilisés pour enlever les rochers les plus mauvais contribuent également à le détériorer. On va donc réaliser un rideau d’injections qui aura pour but de réduire les infiltrations et les fuites sous la fondation du barrage.

Pour les barrages en terre comme pour ceux en béton, ces injections peuvent s’opérer :

  • soit au moment de l’ouverture des fouilles ;
  • soit (éventuellement en complément) à la fin de la construction de l’ouvrage, à partir d’une galerie spécialement aménagée.

Ces injections postérieures au chantier s’avèrent souvent plus efficaces, car elles bénéficient d’une compression par la structure existante.