Les grandes inventions des temps modernes

publié le 16 novembre 2007 (modifié le 21 février 2009)

 

Le tunnel ferroviaire de l’Hudson-River pendant sa construction et en service

 
Au XIXe siècle, le monde occidental progresse vivement dans le développement des concepts scientifiques et s’industrialise.

Des innovations importantes voient le jour à l’occasion de la réalisation de nouveaux ouvrages :

L’utilisation du bouclier

  • Une première avancée technologique des temps modernes fut l’invention du bouclier par l’ingénieur Marc Isambard Brunel, Français émigré au Royaume-Uni. Il s’agissait d’un échafaudage mobile en bois inventé à l’occasion du creusement, sous la Tamise, du tunnel de Wapping à Londres.
  • On notera que c’est à l’occasion de la réalisation de cet ouvrage que le mot "tunnel" a été utilisé pour la première fois, par Isambard Brunel. Ce terme était dérivé du mot tonnelle. Auparavant, on parlait de "Pertuis", ou de "Galerie".
  • Cinquante ans plus tard, avec un bouclier cylindrique mieux adapté, un nouveau tunnel sous la Tamise, à Tower Hill, dans le quartier des docks, a pu être réalisé en six mois.

L’utilisation de l’air comprimé

En 1873, pour la première fois, de l’air comprimé est utilisé pour empêcher l’eau de la nappe phréatique de pénétrer dans un tunnel en construction. Ce fut sous l’Hudson River, à New-York, pour la construction d’un tunnel ferroviaire.

L’utilisation des perforatrices à air comprimé

La nouvelle technique des perforatrices à air comprimé avait été inventée en Angleterre, perfectionnée en Belgique, mais étaient loin d’être au point. Cette technique fut perfectionnée lors du creusement du tunnel ferroviaire du Fréjus. L’air comprimé servit aussi à la ventilation du chantier.