Les phares & balises

publié le 16 octobre 2007 (modifié le 7 janvier 2008)

 

Au 15 septembre 1792, la loi confia la surveillance des phares, amers, tonnes et balises, au Ministère de la Marine et l’exécution des travaux, au Ministère de l’Intérieur. Mais la fréquentation de plus en plus importante des routes maritimes incita Napoléon 1er à confier ce travail à un "Service des Phares et Balises" créé à cette fin le 7 mars 1806. Ce service relevait de la direction générale des Ponts et Chaussées.

De nos jours, le Bureau des Phares et Balises est rattaché à la Direction des Affaires Maritimes, Sous-Direction de la Sécurité maritime du Secrétariat d’État aux transports, au sein du ministère de l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement durables.

Ses missions :

  • La signalisation maritime des 5500 km de côtes en France métropolitaine ;
  • Les orientations générales en matière de systèmes d’aide à la navigation maritime mais aussi fluviale des voies de navigation intérieure, des lacs et des plans d’eau ;
  • Les relations avec les usagers dans la cadre des commissions nautiques locales et de la Commission des Phares ;
  • Les relations avec les Etats étrangers et les organisations internationales (O.M.I , AISM) pour les questions concernant la signalisation maritime ;
  • La définition, la mise en place et la maintenance de tous les systèmes d’aide à la navigation maritime en métropole et dans les départements et territoires d’outre-mer, ainsi que la gestion de toutes les sujétions administratives correspondantes ;
  • La gestion des centres de stockage de matériels de lutte contre les pollutions maritimes accidentelles par les hydrocarbures.