Les ponts en béton précontraint

publié le 3 octobre 2007 (modifié le 17 juin 2011)

 

Le pont d'Esbly d'Eugène Freyssinet et le pont de l'&Icircle de Ré
Le pont d’Esbly d’Eugène Freyssinet et le pont de l’&Icircle de Ré
(photos : Campenon Bernard et SETRA/Gérard Forquet)

Description des ponts en béton précontraint au XXe siècle.

Intérieur des voussoirs évidés du viaduc d’A40
au lac de Sylans dans l’Ain.
On peut apercevoir le chemin de contrôle
des câbles de précontrainte
du système "Freyssinet"
(photo Marcel Prade).

Le béton armé est un matériau devenu familier. Ce n’est pas le cas du béton précontraint dont la mise en œuvre n’est pas un spectacle quotidien.

Intérieur des voussoirs évidés du viaduc d'A40 au lac de Sylans dans l'Ain. On peut apercevoir le chemin de contrôle des câbles de précontrainte du système "Freyssinet"
Intérieur des voussoirs évidés du viaduc d’A40 au lac de Sylans dans l’Ain. On peut apercevoir le chemin de contrôle des câbles de précontrainte du système "Freyssinet"
(photo Marcel Prade)

Alors c’est quoi le béton précontraint ?

  • En voici une image : une rangée de livres serrée fortement entre deux mains peut être déplacée. Ce fut, momentanément, "une poutre précontrainte en éléments préfabriqués".
  • Dans la réalité une poutre en béton précontraint est une poutre en béton qui a été soumise à des efforts préalables, et de sens contraire à ceux qu’elle aura à supporter en service.
  • Ceci est obtenu au moyen de fils, ou de câbles, d’acier très fortement tendus, intérieurs, ou parfois extérieurs à la poutre.
  • Ce nouveau matériau est celui de la plupart des grands ouvrages actuels. Il est dû, principalement, aux recherches menées à partir de 1927 par Eugène Freyssinet.