Les ponts en bois

publié le 27 novembre 2007 (modifié le 12 juillet 2012)

 

Les premiers ponts en bois datent du Néolithique. On en construit encore de nos jours

 
A gauche : pont chrétien de Chabernet. Son état actuel date de la fin du XIXe siècle mais son origine est plus ancienne. A droite : pont couvert au Quebec, VIIIe siècle (photos Marcel Prade).
  • Les premiers ponts en bois : les passerelles des cités lacustres datent du Néolithique. Les Celtes, les Gaulois en ont construit et les Gallo-romains les ont largement utilisés. Ils ont continué à l’être comme ouvrages définitifs jusqu’au XIXe siècle.
  • Les ponts du chemin de fer de Paris à Rouen, de 1840 à 1850, avaient, à l’origine, des voûtes en bois ! De nos jours c’est encore le matériau de base des ponts provisoires. Leurs structures, combinaisons de poutres de types variés associées ou non à des arcs, sont très sensibles aux intempéries. Elles ne durent que si elles sont protégées, d’où "les ponts couverts".
  • La Suisse conserve plusieurs ponts très anciens de ce type. "Le Kapelle Brücke" à Lucerne remonte à 1333. On peut en voir encore plus de 1500 en Amérique du Nord ayant largement dépassé le siècle.
  • On recommence à en construire depuis quelques années pour une meilleure insertion dans le paysage.

anecdote :
En france, il existe aussi un pont couvert en bois récent : celui de Saint-Gervais-Saint-Meymont dans le Puy-de-Dôme (1990), qui permet de franchir la Dore.

Pour en savoir plus