Les ponts métalliques au XIXe siècle

publié le 27 novembre 2007 (modifié le 4 mars 2008)

 

 
A gauche : Le pont Mirabeau (photo ENPC). A droite, « pont de tôle » : le Pont-Noir (SNCF) à Moulins construit en 1855 (photo Marcel Prade).

Description des ponts métalliques du XIXe siècle

  • Les ponts métalliques sont apparus dès qu’il a été possible de disposer de fonte et de fer en quantité suffisante.
  • Pour des raisons qu’il n’est pas possible de développer ici, c’est l’Angleterre qui donna le branle avec la réalisation entre 1777 et 1779 du pont de Coolbrookdale sur la Severn.
  • En France le premier "véritable" pont métallique est celui du Carroussel, à Paris, terminé par Polonceau en 1834 et remplacé en 1941.
  • Mais c’est dans la deuxième moitié du XIXe siècle qu’ils se généraliseront sous des formes diverses : arcs de fonte sur piles de pierre, poutres droites à âmes pleines ou "ponts de tôle", poutres et arcs en treillis, pour les besoins des chemins de fer.
 
Le pont Saint-Jean de Bordeaux construit par Eiffel en 1860 (ASCO-TP).