Les ponts suspendus du XXe siècle

publié le 27 novembre 2007 (modifié le 4 mars 2008)

 

Le pont de Tancarville (1959) et le pont d'Aquitaine (1967)
Le pont de Tancarville (1959) et le pont d’Aquitaine (1967)
(photos SETRA / Gérard Forquet)

Description des ponts suspendus au XXe siècle

  • Ce n’est qu’après 1945 que la construction des ponts suspendus a été reprise en France.
  • Les solutions adoptées tiennent naturellement compte des réalisations américaines et prennent en considération les enseignements tirés de l’accident survenu, en 1940, au pont de Tacoma (Washington, Etats-Unis).
  • C’est pourquoi la tenue au vent des tabliers des nouveaux ponts suspendus, mais aussi de ceux des ponts à haubans, fait l’objet d’études aérodynamiques approfondies.
  • Le plus grand pont du monde est le gigantesque pont suspendu japonais Akashikaikyo : 3 910 m de long, 2 travées latérales de 960 m, une travée centrale de 1 990 m !