Malaxeurs

publié le 8 octobre 2007

 

Un malaxeur : vue générale...
Un malaxeur : vue générale...
(D.R. Poyatos)
et gros plan sur la cuve
et gros plan sur la cuve
(D.R. Poyatos).

 

Un malaxeur est un appareil assurant l’homogénéité du mélange des constituants du béton. On en trouve au sein des centrales à béton, mais aussi sur des chantiers, pour la préparation de bétons spéciaux notamment.

Dotés de formes différentes selon les modèles, les malaxeurs sont cependant tous conçus selon le même mécanisme : à l’intérieur d’une cuve appelée « auge », les pales fixées sur un ou plusieurs arbres assurent, par leur mouvement, le malaxage. C’est une étape cruciale sur un chantier, car elle conditionne la qualité des matériaux.

Cependant, depuis une vingtaine d’années, la technique a considérablement évolué. En effet, le béton n’est plus simplement un mélange de quatre matériaux de base. L’utilisation d’adjuvants liquides (superplastifiants, agents de viscosité...) et d’additifs divers (fumée de silice, cendres volantes, etc.) s’est répandue. De plus, les bétons à hautes performances (BHP) et les bétons auto-plaçants (BAP) demandent des temps de malaxage plus longs que pour les bétons traditionnels.

On va ainsi trouver des modèles de « malaxeurs planétaires », où les pales de malaxage sont fixées sur deux axes de rotation verticaux accrochés à un « train valseur ». Les fabricants ont également mis au point un malaxage à tourbillon, où opèrent des pales semblables aux pattes fourchues d’un insecte. Certains modèles intègrent par ailleurs des arbres horizontaux sur lesquels sont fixées les pales.

Du fait de cette variété sans cesse croissante, les capacités des engins sont très variables : de 500 à 6 000 litres selon les besoins des chantiers.