Manutention horizontale

publié le 17 octobre 2007 (modifié le 25 juin 2008)

 

Manutention " à l’horizontale" : de l’Arche de Noë aux "landing ships"

La manutention "horizontale"

Yahvé dit à Noé " fais-toi une arche en bois résineux... tu placeras l’entrée de l’arche sur le côté "(Génèse 6) : ainsi naquit le premier navire à manutention horizontale (par opposition aux navires classiques où la marchandise est embarquée dans les cales, verticalement à travers des ouvertures pratiquées dans le pont).

Après une opération de manutention horizontale pour amener en France l’obélisque de Louxor (qu’on peut admirer sur la place de la Concorde à Paris), il faut attendre les "landing-ships" américains qui ont permis la première manutention par roulage direct depuis le navire jusqu’aux plages du débarquement sur les côtes de Normandie le 6 juin 1944.

Embarquement de l’obélisque de LOUXOR

Depuis cette époque, la construction métallique a permis de faire des coques assez résistantes pour y pratiquer de larges ouvertures, d’abord latérales, puis aux extrémités (axiales ou obliques), permettant de faire rouler la cargaison depuis le quai jusqu’à l’intérieur du navire. Ces navires pouvant être chargés ou déchargés par une manutention "horizontale" sont appelés "navires rouliers".