Marèges sur la Dordogne en Corrèze (1935)

publié le 9 octobre 2007 (modifié le 3 mars 2009)

 

Marèges : la voûte
Marèges : la voûte
(© Coyne & Bellier)
Vue amont du barrage
Vue amont du barrage
(© Coyne & Bellier)

 

Durant la première guerre mondiale, la France se voit contrainte d’importer au prix fort ses ressources énergétiques, les régions charbonnières étant occupées par l’armée allemande. En conséquence, au sortir du conflit, le pays se dote des lois et des structures destinées à mobiliser son potentiel hydroélectrique. La construction de Marèges, dans le Limousin en Corrèze, premier des quatre barrages construits sur le cours supérieur de la Dordogne, s’inscrit dans cette tendance.

L’ouvrage, mis en service en 1935, est dû pour sa conception à André Coyne, qui y apporte des innovations majeures : évacuateur en saut de ski, ancrage de la culée-poids rive droite par câbles de précontrainte de 500 tonnes, voûte à double courbure à béquille, batardeau submersible en mur à échelle, mesures internes des déformations par témoins sonores...

A. Coyne a toujours insisté sur le rôle capital joué par l’entreprise Léon Ballot dans le succès du projet. La mécanisation du chantier et la production de béton de qualité en masse étaient en effet indispensables à l’édification du barrage.

Pour en savoir plus


Télécharger :