Matériaux et Equipements

publié le 10 octobre 2008

 

Parmi les diverses actions de préparation, figure la commande des divers matériaux indispensables, ainsi que des équipements spécifiques.

Pour les matériaux  :

Les spécifications précises et les quantités nécessaires ont été déterminées au cours des études, qu’il s’agisse des aciers, plus ou moins préfaçonnés, des ciments, de leurs adjuvants et des agrégats ou, de plus en plus, des bétons prêts à l’emploi, des bitumes ou des enrobés bitumineux de la qualité prévue.

De même les fournisseurs potentiels ont été approchés pour vérifier leur aptitude à fournir les quantités et qualités en temps et en heure. Les modalités d’approvisionnement ont aussi été dégrossies.

Après un dernier tour pour apporter les éventuels ajustements, il est temps de passer les commandes, en négociant le plus posible les prix, pour éviter de plomber la rentablité de l’opération.

Il est fréquent que, au dernier moment, certains fournisseurs ne soient plus en mesure de fournir les quantités et qualités au rythme nécessaire. Une solution de repli doit alors être rapidement trouvée.

Pour les équipements spécifiques , la problématique est la même :

Il peut s’agir d’équipages de lancement ou de cables de précontrainte, avec leurs gaines et leurs dispositifs de mise en tension pour les viaducs, de tunneliers pour le creusement des souterrains, ou plus couramment des jeux de coffrage aux dimensions requises pour les multiples parties d’ouvrages en béton.

Ils ont été définis, puis conçus en détail, en liaison avec les futurs fabricants, avec lesquels ont aussi été prévus les délais de livraison.

Il faut maintenant passer commande, et s’assurer que chaque élément sera livré en temps utile et conforme aux spécifications.

Qu’il s’agisse des matériaux ou des équipements, le chantier aura de très nombreux autres besoins : baraques de chantier, huiles pour les matériels, nourriture pour les personnels, explosifs et foreuses pour les terrassements en terrain très dur, petits matériels, documents pour la communication si l’ouvrage est médiatisé, etc.

Il ne faudrait pas que le chantier se trouve suspendu par l’absence d’un outil ou d’un matériel non prévu.

C’est dire toute la complexité de cette préparation, pour laquelle un préposé aux achats est souvent prévu.