Matériels routiers

publié le 5 octobre 2007 (modifié le 11 février 2009)

 

Les matériels routiers de construction et d’entretien

Réalisation de la RN 141 (photo Romualda Holak)
Réalisation de la RN 141 (photo Romualda Holak)
photothèque Cimbéton.
Une centrale
Une centrale
(photo Fayat)

 

Les engins utilisés bénéficient aujourd’hui des dernières avancées technologiques.
L’industrie routière dispose d’une gamme de matériels très spécialisés, performants et adaptés aux besoins des chantiers. Ils sont conçus grâce à une coopération étroite entre les fabricants, les entrepreneurs et les services techniques des administrations.
Les principaux matériels routiers concernent la fabrication des mélanges : les centrales de fabrication sont de véritables usines, fixes ou mobiles, permettant de produire des mélanges complexes, à des cadences de production adaptées à tous les types de chantier.
D’autres matériels contribuent à l’exécution des chantiers : les niveleuses, finisseurs, compacteurs assurent la préparation des supports et la réalisation des couches de chaussée, la mise en place des mélanges et des liants, leur nivellement et leur compactage.
Conçus pour la plupart pendant la première moitié du XX° siècle, ces matériels ont bénéficié de tous les progrès techniques intervenus depuis (asservissements, systèmes hydrauliques). Aujourd’hui, le développement de l’informatique et des moyens de communication interactifs bouleversent leur conception et leur mode de fonctionnement.
Désormais, on peut localiser avec précision ces appareils et on robotise leur conduite. Le système GPS (Global Position System), utilisant le satellite et le laser s’imposent, de plus en plus, parmi les outils topographiques de l’ingénieur routier.
Le GPS peut donner en continu, avec la précision requise, la position dans le plan d’une machine sans la présence de repères multiples fixés au sol qu’exige la bonne exécution des travaux.