MÉNARD Louis

publié le 29 novembre 2007 (modifié le 8 février 2009)

(1933 - 1978)

(1933 - 1978)
 

Louis Ménard établit les plans d’un appareil destiné à mesurer les propriétés des sols, auquel il donne le nom de pressiomètre. Quelque temps plus tard, à 23 ans, il dépose un brevet et obtient de l’association des anciens élèves de l’École une aide matérielle pour construire un prototype.
Lors de son stage d’études à l’université de l’Illinois, Ménard rédige une thèse sur son pressiomètre et met au point un appareil tout à fait opérationnel.
Dès 1957, il fonde sa société :"Les pressiomètres Louis Ménard SA".
En I960, le pressiomètre est déjà utilisé en Belgique, en Allemagne, en Suède et au Canada.
En 1962, il crée la revue bilingue Sols-Soils et scinde sa société en deux : "Les techniques Louis Ménard" et "Les études pressiométriques Louis Ménard".
Il mène plusieurs expérimentations, notamment sur la force portante des pieux, et invente pour RDF des pieux gonflés dans le sol pour améliorer la résistance à la traction des fondations de pylônes.
Il développe également l’usage du pressiomètre et dépose des brevets pour de nouveaux appareils de forage et de mesures.

En 1976, c’est une machine géante levant 170 tonnes à 25 m de haut qui fonctionne sur l’aéroport de Nice, dont on réalise le prolongement sur des terrains gagnés sur la mer.
En 1977 une de ses dernières inventions a pour but d’accroître la capacité portante des pieux tubulaires en acier.
En 1978, il succombe à une longue maladie.

Les procédés et les techniques conçus et développés par Louis Ménard pour les travaux de fondations sont aujourd’hui utilisés dans le monde entier.