Ouvrages de génie civil

publié le 10 décembre 2007 (modifié le 9 janvier 2008)

 

Vue aérienne de la base travaux ferroviaires
Vue aérienne de la base travaux ferroviaires
(photo FNTP)

Les ouvrages de ce lot sont constitués principalement des terrassements réalisés dans la craie, mais également des matériaux composant la structure ferroviaire, du drainage, du rétablissement des voiries coupées ou déplacées par le projet. Ils comportent aussi des ouvrages d’art qui sont nécessaires pour franchir les infrastructures rencontrées ou pour permettre aux diverses voies de franchir la LGV.

Le tronçon C, long de 47 km, débute à Taissy (Marne) situé au Sud - Est de Reims et se prolonge en Champagne Ardennes jusqu’à Tilloy et Bellay (Marne) situé au Nord - Est de Châlons-en-Champagne. Il est découpé en 2 lots (lots 23A et 23B) de travaux de longueurs à peu près égales. Le présent article ne porte que sur le lot 23B

Une base travaux est située au milieu du tronçon C soit à l’extrémité ouest du lot 23B, elle permet de réaliser les travaux d’équipements ferroviaires (mise en place du ballast, voie, caténaire, signalisation, télécommunication) sur une longueur de l’ordre de 100 km répartie de part et d’autre de cette base.

Les formations géologiques rencontrées sont assez uniformes sur l’ensemble du lot et comprennent (de haut en bas) la terre végétale, localement un peu de limon superficiel et essentiellement de la craie plus ou moins altérée. Les terrassements portent sur un mouvement des terres global de l’ordre de 2,5 millions de m3.

Le lot 23 B est marqué par une maximisation du réemploi des matériaux entre les déblais et les remblais afin de permettre une optimisation du mouvement des terres. Les excédents de terre végétale ont été mis à la disposition des riverains.

La réutilisation de la craie en remblai a imposé le traitement à 3% de ciment de la base des hauts remblais (plus de 5 m de haut) et le traitement à 4% de ciment de la partie supérieure des terrassements pour la rendre insensible à l’eau et améliorer la classe de qualité du sol support des structures d’assise.

Les ouvrages d’art sont constitués de ponts rétablissant majoritairement des axes routiers et ferroviaires coupés par la future LGV. Sur les 23 ponts que compte le lot, seul un ouvrage franchit une brèche naturelle : la rivière Vesle, affluent de l’Aisne. Les conceptions retenues pour ces ouvrages d’art peuvent se regrouper en deux familles principales : les ouvrages de type cadre ou portique et les ouvrages multitravées.

De nombreux ouvrages hydrauliques de traversées ont été réalisés pour assurer la continuité des thalwegs rencontrés.

L’assainissement liée à la construction de la ligne s’est décomposé en quatre catégories :

  • les ouvrages hydrauliques de traversée
  • les ouvrages dits de drainage longitudinal
  • les bassins et fossés diffuseurs
  • les ouvrages de dérivation et de rescindement.
Terrassements en cours
Terrassements en cours
(photo FNTP)
Ouvrages d'assainissement
Ouvrages d’assainissement
(photo FNTP)

 

En savoir plus


Télécharger :