ACTUALITÉ
 

Paris de pont en pont

publié le 24 mai 2010

Après son livre sur "les 500 plus beaux ponts de France", Serge Montens (avec Claudine Hourcadette et Sophie Marguerite) publie le guide "Paris de pont en pont le long de la Seine et du canal Saint-Martin".

Guide paru en avril 2010  (nouvelle fenetre)
Guide paru en avril 2010
© Chrisine Bonneton éditeur

Après son livre sur "les 500 plus beaux ponts de France" paru en juillet 2009, Serge Montens (avec Claudine Hourcadette et Sophie Marguerite) publie le guide "Paris de pont en pont le long de la Seine et du canal Saint-Martin".

 

La Seine et les canaux enlacent Paris de 69 ponts, viaducs ou passerelles et l’enluminent : jeux d’eau, de pierre et de fer ; ponts de cinéma, de peintres ou de poètes ; ponts-virgules qui ponctuent l’histoire de la capitale.
Chaque ouvrage comporte une petite description et sur les rives, le lecteur peut se laisser surprendre par mille et une beautés, étrangetés et anecdotes, toutes dédiées aux curieux.

En descendant la Seine

Au cours des siècles, Paris a grossi de façon concentrique, à partir de l’île de la Cité. Des voies de circulation, concentriques elles aussi, ont donc accompagné cette croissance ; elles ont parfois été doublées de fortifications (enceintes de Philippe Auguste, de Charles V, des fermiers Généraux et de Thiers). Chacune de ces voies croise évidemment la Seine deux fois ; aussi peut-on mettre en parallèle : le pont Sully et le pont de la Concorde ; le pont d’Austerlitz et le pont Alexandre III ; le pont de Tolbiac et le pont Mirabeau ; le pont National et le pont du Garigliano ; les ponts amont et aval du boulevard Périphérique.

On a souvent dit que la Seine était l’âme de Paris. Ne longe-t-elle pas dix des vingt arrondissements : en rive droite le 12e, 4e, 1er, 8e et 16e, en rive gauche les 13e, 5e, 6e, 7e et 15e.
Les rives constituent un véritable musée à ciel ouvert. Certains bâtiments abritent ou ont abrité le Pouvoir : Louvre, Assemblée nationale, Palais de Justice, Hôtel de Ville, ministère des Affaires étrangères, ministère des Finances. D’autres accueillent maintenant des musées : Louvre, Grand Palais, Petit Palais, Palais de Tokyo, Palais de Chaillot, Monnaie de Paris ; plus récents, l’institut du Monde arabe et le musée du Quai Branly complètent les établissements culturels, tels le Muséum d’Histoire naturelle, l’institut de France, la bibliothèque François Mitterrand, le Palais Omnisport de Paris-Bercy.
Pause entre ces perles d’architecture, aux quelles il faudrait ajouter la cathédrale Notre-Dame, parcs et jardins s’étirent le long des quais : parc de Bercy, jardin des Plantes, jardin des Tuileries, esplanade des Invalides, jardin du Trocadéro, Champ de Mars et parc André Citroën.
Souvent aux extrémités des ponts, des places monumentales ouvrent de superbes perspectives : place de l’Hôtel de Ville, Saint-Michel, du Châtelet, du Louvre, de la Concorde.

Il était impossible de décrire tous les bâtiments qui bordent la Seine. Nous avons choisi plutôt de présenter quelques curiosités.

Serge Montens

 

Serge Montens est ingénieur des Travaux publics. Chef du service des ouvrages d’art dans un grand bureau d’ingénierie, il a publié de nombreux articles techniques sur le calcul et la conception des ponts.

Il est également membre d’Asco-TP (association pour la connaissance des travaux publics qui gère ce site) et de l’AFGC (association française de génie civil).

 

A voir sur ce site :
Les ponts de Paris