Péage-de-Roussillon

publié le 26 octobre 2007 (modifié le 15 janvier 2008)

 

Péage-de-Roussillon : vue générale de l'aménagement et en période de crue
Péage-de-Roussillon : vue générale de l’aménagement et en période de crue
(photos : CNR)

Déclaration d’Utilité Publique : 1972
Mise en service : 1979
Puissance installée : 160 MW
Production annuelle moyenne : 850 millions de kWh
Longueur de la retenue : 15,7 km
Longueur du canal de dérivation : 11,3 km
Chute moyenne : 12,2 m

L’aménagement de Péage-de-Roussillon est implanté dans le département de l’Isère, entre ceux de Vaugris et Saint-Vallier. Il comporte trois ouvrages principaux : le barrage de retenue de Saint-Pierre-de-Bœuf, la centrale hydroélectrique et l’écluse de Sablons. La centrale est équipée de quatre groupes de type bulbe, d’une puissance de 40 MW chacun.

Un site industriel et portuaire de 100 ha, bénéficiant d’une desserte trimodale (rail-fleuve-route) a également été réalisé en bordure du Rhône à Salaise-Sablons. Plus de 500 000 tonnes de produits agricoles, chimiques et de matériaux de carrières y transitent annuellement.

Sur le plan de l’irrigation des terres agricoles, la réalisation de l’aménagement a vu s’accomplir de vastes remembrements, ainsi que la mise en place d’un réseau d’assainissement visant à étendre les surfaces cultivables.

Concernant l’environnement, la CNR participe notamment à la gestion de l’île de la Platière, une réserve naturelle couvrant 500 ha, ainsi qu’au financement du programme de réhabilitation de l’île du Beurre.Côté loisirs, signalons entre autres la réalisation de la première rivière artificielle française à Saint-Pierre-de-Bœuf, ou encore l’aménagement du port des Roches-de-Condrieu.

En savoir plus


Télécharger :