Pendant le chantier

publié le 19 mars 2009 (modifié le 5 avril 2010)

 

implantation et guidage

Le géomètre procède au piquetage de points matérialisant le projet sur le terrain
Le géomètre procède au piquetage de points matérialisant le projet sur le terrain
(© JF Delarue)

Implantation

La phase d’implantation consiste à reporter sur le terrain les indications fournies par le plan projet. Certains points implantés serviront de repères, et devront donc rester accessibles pendant toute la durée des travaux, ce qui oblige à anticiper les risques de destruction ou de déplacement qu’ils encourent lors des allées et venues des engins, du déplacement des terres, etc.

 


Guidage d’engin

Le guidage d'engin peut s'effectuer par GNSS, ou par laser à partir d'une station totale robotisée comme dans le cas de cette niveleuse
Le guidage d’engin peut s’effectuer par GNSS, ou par laser à partir d’une station totale robotisée comme dans le cas de cette niveleuse
(© Scanlaser)

Le guidage d’engins de chantier par GPS ou par laser est notamment utilisé pour les opérations de terrassement, sur des matériels tels que les bulldozers, niveleuses, chargeuses pelleteuses, etc. Une station de référence GPS, préalablement positionnée par rapport au RGF (réseau géodésique français) est alors installée sur le chantier afin de servir de référence.

Le guidage tunnelier se fait ici à l'aide d'une station totale robotisée
Le guidage tunnelier se fait ici à l’aide d’une station totale robotisée
(© Scanlaser)

 

Un autre récepteur, couplé à une radio UHF (Ultra Haute Fréquence) ou GSM (Global System for Mobile communications), est monté à bord de l’engin. Celui-ci va recevoir simultanément les informations captées par les deux stations GPS et effectuer les calculs nécessaires grâce à son ordinateur de bord, avec une précision centimétrique.

Dans le cas d’une pelleteuse, une ou plusieurs antennes GPS ainsi que des capteurs fixés sur la lame de l’engin fournissent dès lors toutes les informations sur les mouvements effectués par celle-ci : basculement (rotation de la lame autour d’un axe horizontal), rotation (angle par rapport à la trajectoire de l’engin), devers (angle de la lame par rapport au plan horizontal). A partir de ces données, l’ordinateur communique en temps réel tous les réglages nécessaires aux manœuvres prévues.