Percement de la seconde galerie du tunnel du Fréjus

publié le 19 novembre 2014 (modifié le 23 novembre 2014)

Le percement de la seconde galerie du tunnel du Fréjus (Savoie), longue de près de 13 km entre la France et l’Italie, s’est achevé officiellement ce 17 novembre 2014.

La Société Française du Tunnel Routier de Fréjus (SFTRF), la SITAF1, les deux maitres d’ouvrage et RAZEL‐BEC, acteur majeur des Travaux Publics du groupe Fayat, ont officialisé ce 17 novembre avec leurs partenaires et salariés le percement de la galerie de sécurité du tunnel de Fréjus en Italie.
Cet ouvrage initié en 2009, long de 12 875 m et dont les travaux de gros œuvre seront achevés en 2016, est aujourd’hui le plus long tunnel routier souterrain en Europe. Sa construction a été marquée par sa réalisation au tunnelier avec le passage dans des zones de fortes convergences et, d’autre part, l’exécution simultanée des jonctions par des rameaux de sécurité entre le tunnel en cours de travaux et le tunnel en exploitation.

TF_coupe-schema_480x185_cle0fd2c8.jpg
TF_coupe-schema_480x185_cle0fd2c8.jpg
Coupe schématique du tunnel du Fréjus

La réalisation de la galerie de sécurité du Tunnel de Fréjus, mis en service en 1980, s’inscrit dans le cadre de la mise en conformité avec la nouvelle réglementation de sécurité des tunnels routiers, qui a fait suite à l’incendie dans le tunnel du Mont Blanc en 1999.

Trente ans séparent le percement du tunnel du Fréjus réalisé alors en méthode conventionnelle à l’explosif avec ce nouvel ouvrage creusé avec l’aide d’un tunnelier. Compte tenu des évolutions technologiques, les concepteurs de cet ouvrage ont décidé de réaliser le creusement de la galerie de sécurité à l’aide d’un tunnelier à simple jupe et la mise en place du revêtement définitif préfabriqué en sortie de bouclier.

La galerie sera circulable :

Le sommet franco-italien du 3 décembre 2012 a validé la future mise en circulation de la galerie. Le second tube sera ouvert à la circulation à une seule voie (sens Italie-France), tandis que le tunnel actuel sera simultanément exploité à une seule (sens France-Italie), la deuxième voie devenant voie de service pour l’exploitation et la maintenance. En outre, un contingentement annuel et journalier de poids lourds a été décidé à l’occasion de la décision de mise en circulation. Cette décision a nécessité d’apporter au génie civil de la galerie des modifications de conception aux ouvrages annexes (by-pass, stations techniques et usines de ventilation) ainsi qu’aux réseaux en radier.

Le marché :

  • Maître d’ouvrage : Société Française du Tunnel Routier du Fréjus (SFTRF)
  • Maître d’ouvrage Italie : Società Italiana per il Traforo Autostradale del Frejus (SITAF)
  • Maître d’oeuvre : Groupement I3S – Inexia / SWS / SEA
  • Mandataire des travaux : RAZEL‐BEC en groupement avec Bilfinger Berger
  • Début des travaux : 18 mai 2009
  • Fin des travaux : octobre 2017

Pour en savoir plus :