Haut de page

 
Flux RSS Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte
 

Contenu

Ponts du canal Saint-Martin

24/09/2007
 
jpg - 33.6 ko
Vue d’un pont tournant et des passerelles métalliques du canal
(photo ASCO-TP)

Long de 4,5 km, dont plus de 2 km en souterrain, le canal relie le bassin de la Villette à la Seine avec une dénivellation de vingt-cinq mètres. Inauguré en 1825, il comporte 9 écluses, deux ponts tournants et un pont levant. Il est ouvert à la navigation trois cent soixante-cinq jours par an. Les écluses sont toutes gardées .La construction du canal Saint-Martin, long de 4,5 km, a commencé en 1805 par ses deux extrémités, mais ne s’est terminée qu’en 1825 du fait de la difficulté d’insérer un tel ouvrage dans un site déjà très urbanisé.

Sous le Second Empire, le préfet Haussmann voulant créer le boulevard du Prince- Eugène (boulevard Voltaire), s’est heurté à la présence du canal qui aurait nécessité un pont mobile, chose inacceptable pour une grande voie destinée à recevoir une forte circulation. L’ingénieur Belgrand résolut le problème en faisant déplacer d’environ deux kilomètres vers l’amont l’échelle d’écluses de la Bastille, ce qui permit d’abaisser le canal entre la Bastille et la rue du Faubourg-du-Temple d’environ cinq mètres et donc de réaliser un pont fixe pour le franchissement du nouveau boulevard. L’approfondissement du canal créait une tranchée et supprimait tous les ports.


jpg - 42.5 ko
Pont tournant et ouverture d’écluse
(photo ASCO-TP)

Le préfet Haussmann décida donc de compléter l’opération par la couverture du canal au moyen d’une voûte entre la Bastille et l’avenue de la République, créant ainsi le boulevard Richard-Lenoir. L’ensemble de l’opération fut réalisé entre 1860 et 1862. En 1906, les travaux de couverture du canal Saint-Martin reprirent. Une nouvelle voûte, celle du Temple, fut construite dans le prolongement de la voûte Richard-Lenoir. Ainsi est né le boulevard Jules-Ferry.La partie restée à ciel ouvert fut reconstruite en 1890, et réaménagée en 1999 et 2002.

Deux ponts tournants (pont de la rue Dieu et pont de la Grange aux Belles) ainsi qu’un pont levant (le pont de Crimée) ont remplacé des ouvrages anciens en bois vers la fin du 19ème siècle.Les célèbres passerelles datent de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle.A noter que le bassin de l’Arsenal relie le canal Saint-Martin à la Seine, entre le quai de la Rapée et la place de la Bastille. Autrefois c’était un port de marchandises ; aujourd’hui, c’est un port de plaisance.


jpg - 34 ko
Vue du pont levant de Crimée sur le canal
(photo ASCO-TP)



Concepteur : Pierre-Simon Girard

gif - 68.3 ko
Plan du canal
(photo : Mairie de Paris)
 
 
 

Pied de page