Ports de plaisance

publié le 17 octobre 2007 (modifié le 20 octobre 2008)

 

On peut voir, à gauche l'ancien port de Golfe-Juan et à droite le nouveau port Camille Rayon
On peut voir, à gauche l’ancien port de Golfe-Juan et à droite le nouveau port Camille Rayon
(droits réservés)


Agrandir le plan

Le développement de la navigation de plaisance a conduit à créer de nouveaux ports, parfois en étendant considérablement les ports existants, comme celui de Golfe-Juan (Alpes Maritimes) de la photo ci-dessus.

Coupe schématique de la digue sud et du quai du port Camille RAYON (Golfe JUAN)

Les plans d’eau des ports exclusivement utilisés par la navigation de plaisance sont abrités contre la houle par des digues dont la conception est comparable à celle des ports de commerce.
Mais le tirant d’eau des navires de plaisance étant en général inférieur à 4 m, les digues sont implantées dans des profondeurs plus faibles que celles des ports de commerce ; compte tenu des dimensions des bateaux de plaisance (dont la longueur varie de quelques mètres à une trentaine de mètres), mais du fait que leur séjour au port n’a pas pour objet d’embarquer ou débarquer une cargaison, l’agitation résiduelle tolérable dans les bassins où stationnent les navires peut atteindre 40 à 50 cm.

Selon l’importance de la marée, les ouvrages d’accostage sont implantés dans des bassins à flot (marnage supérieur à 4 m) ou dans des bassins de marée (marnage inférieur à 4 m).
Les ouvrages d’accostage des ports exclusivement utilisés par la navigation de plaisance sont fondés par des profondeurs n’excédant pas 5 m sous le niveau de la mer.

Parce qu’ils n’ont pas de cargaison à débarquer/embarquer, et pour gagner de la place, les bateaux de plaisance sont placés « en tableau » (c’est-à-dire perpendiculairement) aux ouvrages d’accostage, la proue vers le plan d’eau, la poupe vers l’ouvrage. L’embarquement et le débarquement des passagers s’effectuent au moyen d’une passerelle légère.

Photo du port de Beaulieu (Alpes Maritimes) montrant le placement des bateaux "en tableau"
Photo du port de Beaulieu (Alpes Maritimes) montrant le placement des bateaux "en tableau"
(droits réservés)