Poses à l’étranger

publié le 30 octobre 2007 (modifié le 9 janvier 2008)

 

Poses étrangères

Issues de la tradition et de l’expérience, les voies ferrées sont différentes à l’étranger. En effet, les réseaux anciens ont leurs « écoles » et leurs habitudes. Dans le nord de l’Europe, l’appui continu est largement utilisé. Les poses sur traverses se rencontrent peu car on y privilégie l’entretoise. Celle-ci maintient l’écartement des rails et est soumise aux efforts dynamiques horizontaux liés aux passages des véhicules. Les fixations ne font alors que maintenir cet ensemble « auto-stable », qui repose sur un matériau de remplissage assurant la transmission des charges verticales aux fondations de la plate-forme.

Par ailleurs, les choix architecturaux ont favorisé l’emploi de revêtements pavés, notamment en Allemagne. Ce sont ces pavés qui ont déterminé la hauteur des rails. Le rail haut est par conséquent une particularité des voies allemandes. Il a une hauteur de 180 mm, alors que le rail français (35G) mesure 153 mm. Ces pavés nécessitent par ailleurs une grande attention du point de vue de l’étanchéité des voies. Les joints (entre rail et revêtements) utilisés dans les pays de l’est (Allemagne, Suisse, Scandinavie...) sont à base de bitume donc souples et d’un entretien classique.

En savoir plus


Télécharger :