Projeté

publié le 28 octobre 2007 (modifié le 1er novembre 2007)

 

Le béton projeté est un béton mis en œuvre à l’aide d’une lance, par projection sur une paroi sous l’impulsion d’un jet d’air comprimé.

Projection du béton
Projection du béton
(Droits réservés)

Il existe deux techniques de projection, différenciées par la manière dont l’eau de gâchage est introduite.

PROJECTION PAR VOIE SÈCHE

Le mélange de ciment, de granulats et éventuellement d’adjuvants est fabriqué à sec dans un malaxeur. Il est propulsé par de l’air comprimé vers la lance de projection. L’eau arrive à la lance en quantité nécessaire et réglable pour assurer l’humidification du mélange.

PROJECTION PAR VOIE HUMIDE

Le mélange de granulats, de ciment et d’eau est malaxé dans une centrale. Stocké dans une trémie, il est ensuite pompé jusqu’à la lance de projection.

LES CONSTITUANTS DU BÉTON PROJETÉ :

  • Le ciment : choisi en fonction de l’agressivité de l’environnement. Le dosage est généralement compris entre 350 et 450 kg/m3,
  • Les granulats : diamètre inférieur à 15 mm et contenant le moins possible de grains plats,
  • L’eau : le rapport E/C est en général compris entre 0.40 et 0.45,
  • Les adjuvants : on utilise des accélérateurs de prise ou des « raidisseurs » (silicates ou aluminates) afin d’obtenir des résistances initiales élevées, des superplastifiants peuvent également être utilsés,
  • Les fibres et les additions : parfois utilisées pour améliorer les caractéristiques du béton.

LES APPLICATIONS DU BÉTON PROJETÉ :

  • Travaux souterrains (soutènement provisoire ou définitif, par exemple),
  • Réfection de canalisation ou de galerie,
  • Confortement de parois ou de talus.